Archive | mai, 2011

Un module e-Learning sur les mécanismes du stress

31 Mai

Formatys propose à ses clients un module e-learning sur le stress au travail, en amont d’une formation de prévention des Risques Psychosociaux.

Afin d’optimiser le temps passé en groupe pour échanger points de vue et pratiques professionnelles  sur des formats de plus en plus courts, l’autoformation présente de nombreux avantages. Ces derniers sont d’ailleurs transposables à la compréhension des composantes du risque psychosocial, au croisement de la société et de l’individu.

Une présentation simple et  interactive  des mécanismes et des facteurs de stress permet à chaque apprenant de :

  • se familiariser avec des notions complexes,
  • se poser les questions personnelles sur son environnement personnel ou professionnel,
  • acquérir un langage de base préalable à la confrontation des  points de vue et aux exercices de réflexion sur les moyens d’actions.

Pour être profitable, le module e-Learning fera partie intégrante d’un parcours de formation, avec des objectifs bien définis par séquences pédagogiques. Et même si on reste dans le domaine des « connaissances », faire appel aux nouvelles technologies rendra plus ludiques et plus concrètes des notions parfois bien théoriques….

Virginie Bergeron-Duval

A qui appartient l’entreprise ?

23 Mai

Qui est le vrai propriétaire d’une entreprise ? Ses actionnaires ? Son patron ? Ses ouvriers ? La société ? Personne ?

Si la société est petite et dirigée par son fondateur, la réponse semble aller de soi. Mais plus elle grandit, plus l’évidence s’éloigne. Steve Jobs est l’âme d’Apple, mais il n’en est pas le propriétaire. Un petit ou un gros actionnaire de Total ou de BNP Paribas ne possède pas ces entreprises de la même façon qu’il possède sa voiture ou sa maison. Longtemps cantonné à la lutte entre marxisme et capitalisme, le débat sur la propriété revient sur le devant de la scène, notamment à la faveur de la crise de 2008, qui a mis en lumière les dérives de la finance et de la maximisation des profits pour l’actionnaire.

Pour lire la suite de l’article :  consulter le blog de Philippe Escande sur les Echos

Relax, efficace : le miracle allemand, c’est aussi son management

23 Mai

Le point de vue de Nicolas Mottis

Extraits choisis : « L’efficacité allemande est le résultat de décennies de développements lents, d’entreprises obligées de se reconstruire complètement après la guerre, d’un grand conservatisme dans la gouvernance ».

« Quelques exemples de pratiques managériales en Allemagne : tout d’abord dans une réunion en Allemagne, on écoute les autres quand ils parlent. (…) Cette notion d’écoute se retrouve au coeur du système universitaire »….

Pour lire tout l’article paru dans les Echos du 9 mai, cliquez ici

Nathalie

Apprendre par les contes : la réalité comme un tout possible

18 Mai

Les contes nous enseignent la réalité comme un « tout possible » où le hasard joue un rôle clé dans l’enchainement des événements; ceux-ci débouchent sur des révélations à saisir pour nous aider à décider quelle direction prendre.

1ère clé de lecture des contes : rien n’est inerte, nos potentialités ne demandent qu’à être libérées. Ceci est  la base de la créativité : nos idées sont là, latentes, mais elles attendent notre attention pour se révéler. Cela suppose de notre part une attitude d’ouverture, d’acceptation du « tout possible ».

2ème clé : les possibles sont des modèles de croissance. L’exploration de nos potentialités permet de se trouver soi-même. Cette démarche de recherche permet des ruptures, base de la posture d’innovation. La sagesse collective d’un groupe ne repose pas sur le consensus, ni sur le meilleur de chacun, mais sur une certaine magie qui arrive par « accident » (le choc créatif).

3ème clé : au sein du champ des possibles, nous devons choisir une direction pour contacter notre destin.

Le conte offre ainsi des clés pratiques universelles pour être acteur de sa vie.

Notes prises librement par Nathalie Bergeron-Duval dans une présentation par Jean-Pascal Debailleul (conteur, thérapeute, coach et consultant) de la sagesse des contes.

La confiance, un levier managérial à construire

6 Mai

La confiance se construit, se tisse au quotidien dans les comportements, les engagements, les attentions, les moments difficiles traversés ensemble.

La confiance entre en scène dès lors que se jouent des relations interpersonnelles. Or, si je peux démontrer ma fiabilité et ainsi montrer à l’autre qu’il peut me faire confiance, il lui appartient de développer sa propre confiance en soi et sa propre capacité à faire confiance à autrui.

Quelques pistes managériales pour travailler dans la confiance et en confiance avec son équipe :

  • Apporter une vision, donner du sens aux missions et aux contributions des équipes,
  • Déléguer utile et efficace, pour responsabiliser et faire grandir,
  • Etre attentif,
  • Inciter à l’écoute constructive et réciproque,
  • Reconnaître ses erreurs et accorder le droit à l’erreur, aider à développer sa confiance en soi,
  • Respecter autrui,
  • Soutenir et challenger pour relever des défis

Valérie Moreau-Vetillart