Apprendre par les contes : la réalité comme un tout possible

18 Mai

Les contes nous enseignent la réalité comme un « tout possible » où le hasard joue un rôle clé dans l’enchainement des événements; ceux-ci débouchent sur des révélations à saisir pour nous aider à décider quelle direction prendre.

1ère clé de lecture des contes : rien n’est inerte, nos potentialités ne demandent qu’à être libérées. Ceci est  la base de la créativité : nos idées sont là, latentes, mais elles attendent notre attention pour se révéler. Cela suppose de notre part une attitude d’ouverture, d’acceptation du « tout possible ».

2ème clé : les possibles sont des modèles de croissance. L’exploration de nos potentialités permet de se trouver soi-même. Cette démarche de recherche permet des ruptures, base de la posture d’innovation. La sagesse collective d’un groupe ne repose pas sur le consensus, ni sur le meilleur de chacun, mais sur une certaine magie qui arrive par « accident » (le choc créatif).

3ème clé : au sein du champ des possibles, nous devons choisir une direction pour contacter notre destin.

Le conte offre ainsi des clés pratiques universelles pour être acteur de sa vie.

Notes prises librement par Nathalie Bergeron-Duval dans une présentation par Jean-Pascal Debailleul (conteur, thérapeute, coach et consultant) de la sagesse des contes.

2 Réponses to “Apprendre par les contes : la réalité comme un tout possible”

  1. ramirachid 23 juillet 2011 à 23:59 #

    Tout doit à l’esprit et l’esprit a besoin de consultation

    J'aime

  2. ipad 2 accessories 4 mai 2013 à 15:59 #

    An unputdownable treatment is couturier observe. I consider that you should write statesman on this issue, it strength not be a bias refer but mostly grouping are not sufficiency to verbalise on such topics. To the next. Cheers like your 301 Moved Permanently.

    J'aime

Commentaires fermés