Un module e-Learning sur les mécanismes du stress

31 Mai

Formatys propose à ses clients un module e-learning sur le stress au travail, en amont d’une formation de prévention des Risques Psychosociaux.

Afin d’optimiser le temps passé en groupe pour échanger points de vue et pratiques professionnelles  sur des formats de plus en plus courts, l’autoformation présente de nombreux avantages. Ces derniers sont d’ailleurs transposables à la compréhension des composantes du risque psychosocial, au croisement de la société et de l’individu.

Une présentation simple et  interactive  des mécanismes et des facteurs de stress permet à chaque apprenant de :

  • se familiariser avec des notions complexes,
  • se poser les questions personnelles sur son environnement personnel ou professionnel,
  • acquérir un langage de base préalable à la confrontation des  points de vue et aux exercices de réflexion sur les moyens d’actions.

Pour être profitable, le module e-Learning fera partie intégrante d’un parcours de formation, avec des objectifs bien définis par séquences pédagogiques. Et même si on reste dans le domaine des « connaissances », faire appel aux nouvelles technologies rendra plus ludiques et plus concrètes des notions parfois bien théoriques….

Virginie Bergeron-Duval

2 Réponses to “Un module e-Learning sur les mécanismes du stress”

  1. Michel Mangin 31 mai 2011 à 11:45 #

    L’initiative est intéressante et séduisante. Cependant, elle peut paraître paradoxale : sur un thème à propos duquel il existe quantité d’ouvrages et d’articles, l’on peut avoir le désir d’approfondir ce que l’on sait (expérience et connaissances) à travers l’échange entre pairs et le débat avec un ou plusieurs formateurs, plutôt que de se plonger la tête dans la théorie pour commencer. Mais bon, avant de commenter plus, il faudrait pouvoir expérimenter ce module d’e-learning. Existe-t-il une séquence de démonstration ?

    J'aime

    • Virginie 1 juin 2011 à 15:43 #

      Oui mais justement le e-learning permet de sortir du texte et d’illustrer les concepts grâce aux techniques du multimédia (graphisme, son, jeux, vidéo..). On est alors dans une autre dimension pédagogique avec la possibilité:
      de faire intervenir chacun individuellement
      de raconter une histoire, de s’identifier avec les personnages
      donc de faciliter l’appropriation du contenu
      A condition bien sûr de faire simple et visuel
      Si une démonstration n’est pas faisable on peut imaginer une présentation d’images pour illistrer à mon tour ce que je viens d’écrire…
      A suivre…

      J'aime

Commentaires fermés