Egalité des salaires, garde d’enfants… les candidats ont répondu à ELLE

6 Avr

Les candidats sont-ils prêts à changer la vie des femmes et des hommes ?

Pour la deuxième année consécutive, le magazine Elle organisait jeudi 5 avril à Sciences Po Paris un forum sur les propositions des candidats à la présidentielle pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

Six prétendants à l’Elysée ont défilé pour répondre aux questions des journalistes, étudiants et représentants du monde associatif réunis dans le grand amphithéâtre Richard Descoings.

Valérie Toranian, directrice de la rédaction de Elle animait la journée en compagnie de Bruce Toussaint d’Europe 1.

Dans son éditorial sur le blog de Elle, la directrice de la rédaction rappelle que les femmes « sont soudées dans une même demande urgente: qu’on en finisse avec les inégalités salariales, qu’on prenne enfin en considération leur place dans l’entreprise et dans le monde du travail à égalité avec les hommes, qu’elles ne soient plus pénalisées dans leur carrière parce qu’elles font des enfants. »

Parmi les mesures phares de chacun des candidats on retiendra notamment :
  • François Hollande promet l’égalité salariale entre hommes et femmes

Le candidat socialiste était le premier des huit prétendants à l’Elysée à s’exprimer sur son programme en faveur des femmes, il a répété que son « gouvernement sera constitué d’autant de femmes que d’hommes, et que les femmes auront des responsabilités éminentes ». François Hollande a cité, parmi les trois premières mesures en faveur des femmes qu’il adopterait une fois à l’Elysée, « l’égalité professionnelle ». « Au bout d’un an, il faut que les entreprises signent des accords avec les partenaires sociaux (…) pour veiller au respect de ce principe d’égalité ». « Si au bout d’un an, les accords ne sont pas signés » et que les entreprises « n’appliquent pas cette égalité, les exonérations de cotisations sociales seront suspendues », a-t-il prévenu.

  • François Bayrou a défendu « un ministère de l’Egalité »

En matière de discriminations : « Je suis pour un ministère de l’Egalité, de toutes les égalités » a affirmé le candidat du Modem (mais pas pour un ministère droit des femmes spécifique). Le centriste c’est également déclaré contre le temps partiel subi : « Je suis pour que le contrat normal soit un CDI à temps plein ». En matière de garde d’enfants, il est « pour des maisons d’assistantes maternelles ». Enfin en matière de parité dans la vie politique, pour lui, « il n’y a qu’un moyen d’arriver à la parité électorale réelle, c’est la proportionnelle. « 

  • Nathalie Arthaud a rappelé son attachement au respect de l’égalité salariale.

Interpellée sur les sanctions pour ceux qui ne respectent pas l’égalité salariale, Nathalie Arthaud rétorque : « et pourquoi pas la prison ? » « Ah celle là on me l’avait jamais sortie », a répondu, surprise, Valérie Toranian. Réplique de Nathalie Arthaud : « Est-ce que ce n’est pas plus grave » que bien des délits qui emmènent « en prison ? « . Le ministère des droits des femmes ? « Ca me fait penser aux commissions pour enterrer les problèmes.

  • Nicolas Dupont-Aignan 3 milliards pour créer 100.000 places de crèche

Le soir de son élection s’il est élu, Nicolas Dupont-Aignan pensera « à sa femme ». Le candidat souhaite « que l’action en faveur des femmes irrigue tous les ministères ». « Il faut reconstruire un ordre juste, quelqu’un (Ségolène Royal) l’a dit avant moi elle avait bien raison ». Pour y arriver, Nicolas Dupont-Aignan veut notamment débloquer « 3 milliards sur cinq ans pour créer 100.000 places de crèche. »

  • Marine Le Pen « pour la méritocratie » « contre la loi sur la parité ». 

« Les femmes qui ont compté en politique n’ont pas eu besoin de la loi sur la parité ». Interrogée sur les « IVG de confort », expression de son compagnon Louis Aliot, elle a déclaré: « Avorter trois ou quatre fois de suite ne doit pas peser sur la communauté nationale ».

  • Eva Joly pensera « à Aung San Suu Kyi » si elle est élue.

La candidate écologiste portait exceptionnellement des lunettes noires puisqu’elle se remet de sa chute dans un cinéma. Elle a notamment défendu un meilleur soutien aux jeunes femmes étudiantes qui veulent un enfant, notamment grâce aux places en crèche (son programme en prévoit 400.000).

  • Nicolas Sarkozy obligé de se désister au dernier moment.
Suite à une manifestation d’étudiants, Nicolas Sarkozy a été obligé de se désister au dernier moment. Le président-candidat devait se rendre au forum après la conférence de presse de présentation de son programme. Il a finalement choisi de ne pas venir « parce qu’il a estimé que les conditions de sa sécurité n’étaient pas réunies », a expliqué Valérie Toranian.

Hélène Bléher, @HBlher, Chargée de projet chez Psychologies Magazine

Pour en savoir plus : http://www.elle.fr/Site/Presidentielle-2012

3 Réponses to “Egalité des salaires, garde d’enfants… les candidats ont répondu à ELLE”

  1. helloangelme 10 avril 2012 à 18:11 #

    Pour plus de transparence, n’hésitons plus à communiquer nos salaires !

    En jouant la carte de la transparence cela permet de comparer votre salaire selon votre fonction, votre poste, votre secteur d’activité ainsi que votre secteur géographique …

    Le site meilleures-entreprises.com vous propose les fiches entreprises vous permettant de trouver des réponses à vs questions, et de renseigner vos revenus : c’est totalement anonyme…
    http://www.meilleures-entreprises.com

    1895 entreprises y sont évaluées, les métiers détaillés, des offres d’emploi sont diffusées, les salaires communiqués. Une véritable plate-forme qui permet aux recruteurs, aux salariés et aux candidats d’échanger et de partager leurs expériences.

    J'aime

  2. formal dresses kohls 6 juillet 2013 à 05:31 #

    I came across this really good page today……

    J'aime

Les commentaires sont fermés.