Le gouvernement s’engage en faveur de l’égalité hommes-femmes

7 Déc

Capture d’écran 2012-12-05 à 12.09.47

Même si on observe une légère amélioration en termes de mixité, on constate que les équipes dirigeantes sont très majoritairement masculinisées. Pour lutter contre les inégalités le gouvernement initie une politique volontariste en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Le comité interministériel aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes qui s’est réuni le 30 novembre a entériné un plan d’action interministériel couvrant la période 2013-2017. Il s’articule autour d’un relevé de décision et d’une feuille de route établie par chaque ministère dans son domaine de compétence.

Les principaux éléments du relevé de décision du ministère du redressement productif :

  • la semaine de l’Industrie sera une occasion d’intensifier les actions de promotion des métiers de l’industrie auprès du public féminin.
  • les ministres respectivement chargés des droits des femmes, de l’économie et des finances et du redressement productif solliciteront les entreprises relevant du périmètre de l’Agence des participations de l’Etat (APE) afin qu’elles se dotent d’objectifs volontaristes pour une présence accrue des femmes aux instances de gouvernance.
  • afin d’encourager l’entreprenariat féminin, le ministère favorisera la mise en synergie des réseaux de femmes créatrices d’entreprises et lancera un appel à projets en 2013 auprès de ces réseaux afin de soutenir ceux accompagnant les femmes chefs d’entreprises.

La feuille de route du ministère du redressement productif comporte des mesures visant à :

  • veiller aux nominations de femmes parmi les cadres dirigeants des administrations et des opérateurs sous l’autorité du ministère du redressement productif, à la féminisation des corps techniques et à favoriser la conciliation vie privée / vie professionnelle notamment après un congé maternité ;
  • affirmer l’importance de l’entrepreneuriat féminin et valoriser l’action des réseaux actifs dans ce domaine ;
  • développer la communication  et améliorer la connaissance statistique de l’entreprenariat féminin.

Pour aller plus loin : 

La feuille de route du ministère du redressement productif en faveur de l’égalité hommes-femmes