Le bien-être au travail, thème phare du Forum de Davos 2013

7 Jan

world-economic-forum_2.png.crop_display

Le Forum économique mondial de Davos, qui réunira de 23 au 27 janvier les grands de ce monde dans cette station de sports d’hiver suisse, aura pour thème principal cette année la santé et les systèmes de santé.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon, et le président de la Banque Mondiale Jom Yong Kim ainsi que plusieurs ministres de la Santé et plus de 25 patrons de l’industrie de la santé assisteront à ce forum, dont le mot d’ordre est «Un dynamisme résilient».

Les professionnels de la santé concentreront leurs travaux sur «l’avenir de systèmes nationaux de santé durables», et sur le «bien-être au travail».

Concernant les systèmes de santé, le WEF relève que les réflexions actuelles sont trop souvent empreintes de «vision à court-terme», alors qu’il faudrait mener une «réflexion à long-terme», entre les différentes parties prenantes, et engager des réformes «audacieuses».

Sur le plan du bien-être au travail, le Forum devrait publier le 24 janvier à Davos un rapport intitulé «faire les bons investissements, la santé des employés», sur la base d’une enquête effectuée auprès de 2 millions de travailleurs dans 125 pays.

Pour aller plus loin : 

http://www.weforum.org/

3 Réponses to “Le bien-être au travail, thème phare du Forum de Davos 2013”

  1. Sabine Pernet 22 janvier 2013 à 15:04 #

    Le bien-être au travail était déjà préconisé dans un rapport remis au ministre du Travail du précédent gouvernement… pour rester lettre morte. (http://www.dgdr.cnrs.fr/drh/protect-soc/documents/fiches_rps/rapport_l%C3%A9geron.pdf)
    Je crois qu’il voit avoir une vision plus globale du problème pour avancer sur ce sujet aujourd’hui. Comme le montre ce rapport, les actions « internes » et « d’organisation » sont effectivement les premières à porter leurs fruits, mais s’y arrêter semble être une erreur et ne pas permettre la création de ce fameux bien-être au travail.
    Faire appel à des professionnels extérieurs pour offrir un service à ses employés n’est pas un signe de faiblesse et ne montre pas que l’entreprise va mal, bien au contraire ! Mettre en place – comme le font déjà certains gros groupes de l’informatique, du conseil, de l’industrie ou de la distribution – des structures et des services qui contribuent au bien-être est une marque de reconnaissance, un différenciateur. Mais cela reste parfois difficile à expliquer.

    J'aime

  2. Stéphane Loiret 3 février 2013 à 12:40 #

    Je découvre votre Blog avec plaisir et je rejoins le commentaire de Sabine.
    Je crois fondamentalement au bien-vivre au travail pour alimenter la performance de l’entreprise. A court terme et à long terme.
    Les efforts pour combattre les conséquences du stress sont fort couteux en énergie et ressources rares (temps, compétences et moyens). Développer le mieux-vivre et le bien-être au travail dépend aussi d’une volonté managériale forte et d’une cohérence dans les pratiques et les valeurs.
    Le retour sur investissement ? Le meilleur que je connaisse. Rappelez-vous la dernière fois où comme employé(e) vous veniez avec plaisir, avec enthousiasme au travail. Vous n’aviez probablement pas l’impression de travailler, mais de vous développer et de contribuer à ce qui faisait du sens pour vous !
    Je partage avec vous cet article sur ce thème: http://stephaneloiret.wordpress.com/2012/08/28/bien-etre-et-performance-au-travail/
    Bien cordialement,
    @StephaneLoiret

    J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le bien-être au travail, thème phare du Forum de Davos 2013 | Viguié Social et Mobilité - 10 janvier 2013

    […] Sur le plan du bien-être au travail, le Forum devrait publier le 24 janvier à Davos un rapport intitulé «faire les bons investissements, la santé des employés», sur la base d’une enquête effectuée auprès de 2 millions de travailleurs dans 125 pays. https://travailetequilibre.com/2013/01/07/le-bien-etre-au-travail-theme-phare-du-forum-de-davos-2013/ […]

    J'aime

Commentaires fermés