Le contrat de génération et les enjeux des entreprises

9 Jan

Le contrat de génération, un trait d'union

Le contrat de génération est porteur d’une ambition forte : modifier durablement le regard des entreprises pour reconnaître les atouts de tous les salariés, quel que soit leur âge. 

Jeunes & Séniors : un double défi

Le contrat de génération allie le soutien à la compétitivité et le développement des compétences à la nécessaire inclusion des jeunes et des seniors dans l’emploi. Les jeunes sont en effet particulièrement touchés par le chômage et, quand ils parviennent à accéder à l’emploi, subissent pendant plusieurs années le passage par des stages et des contrats précaires, avant de pouvoir accéder à leur premier CDI .Si les salariés seniors sont plutôt moins touchés par le chômage que l’ensemble de la population, le nombre de demandeurs d’emploi seniors est en forte augmentation et il leur est très difficile de retrouver un emploi stable lorsqu’ils perdent leur travail à quelques années de la retraite.

Le contrat de génération répond à ce double défi du marché du travail. D’une part, l’embauche de jeunes en contrat à durée indéterminée pour accéder à un emploi stable : seul un jeune salarié sur deux est en contrat à durée indéterminée. D’autre part, le maintien dans l’emploi des salariés seniors qui voient leur taux de chômage augmenter et se voient parfois pousser hors de l’entreprise à quelques années de la retraite.

La transmission des savoirs dans l’entreprise

Les seniors sont détenteurs d’une expérience et de compétences qui sont précieuses pour leur employeur, comme pour les jeunes salariés découvrant le monde professionnel. Ils sont la mémoire de l’entreprise, connaissent les attentes des clients et fournisseurs, la maîtrise des processus, et ont souvent fait l’expérience de situations difficiles et imprévues. Ils sont aussi porteurs des valeurs de l’entreprise.

Les jeunes arrivent sur le marché du travail en étant souvent au fait du dernier état des savoirs et des technologies, avec une forte capacité à appréhender la nouveauté et à pressentir ou définir les besoins nouveaux ainsi que les méthodes de travail innovantes. Ce faisant, ils ont certes besoin de développer leur expérience mais peuvent aussi contribuer à la transmission de leurs savoirs et méthodes aux salariés plus anciens dans les entreprises.

Ils ont aussi besoin de trouver leur place dans l’entreprise, dont ils ne connaissent initialement ni les codes ni la culture. Les partenaires sociaux ont prévu que tout jeune recruté bénéficiera d’un parcours d’accueil dans l’entreprise et d’un référent.

Un texte prioritaire pour le gouvernement

Le contrat de génération s’adaptera à la situation de chaque entreprise en faisant une large place au dialogue social dans sa mise en œuvre. Des modalités adaptées à la taille des entreprises sont ainsi prévues :

  • les entreprises de 300 salariés et plus devront négocier des engagements portant sur l’embauche et l’intégration des jeunes dans l’entreprise, l’emploi des seniors et la transmission des compétences, sous peine d’être soumises à une pénalité ;
  • les entreprises de moins de 300 salariés pourront bénéficier d’une aide de 2000 € lorsqu’elles embauchent en contrat à durée indéterminée un jeune de moins de 26 ans et maintiennent en emploi un senior de 57 ans et plus, ou recruté à 55 ans et plus. Pour les entreprises de 50 à moins de 300 salariés, qui se trouvent dans une situation intermédiaire, le bénéfice de l’aide sera conditionné à la recherche d’un accord collectif.

Le projet de loi sera le premier à être examiné à l’Assemblée Nationale en janvier. Le souhait du Gouvernement est qu’il puisse entrer en application très rapidement, avant la fin du premier trimestre 2013. Ce nouveau dispositif devrait coûter à l’Etat près d’un milliard d’euros par an.

Compétitivité et solidarité

La transmission des compétences est un enjeu considérable pour la compétitivité des entreprises, mais également pour notre société. À l’ère de l’économie de la connaissance, l’organisation de la transmission des compétences au sein des entreprises est une nécessité économique et sociale. Ces compétences sont en effet la première de nos richesses et l’enjeu est massif, pour notre société, comme pour la compétitivité de nos entreprises. Les mutations économiques mettent plus que jamais les ressources humaines, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au cœur de la performance des entreprises et de l’attractivité des produits et services qu’elles proposent à leurs clients.

Il faudra évaluer dans le temps si c’est le dispositif adapté.

Yann-Maël Larher

Une Réponse to “Le contrat de génération et les enjeux des entreprises”

  1. jcpenney formal gowns 19 mai 2013 à 04:22 #

    Really like the blog site but my weather stinks. Meh

    J'aime

Commentaires fermés