Numérique et nouvelles technologies : allons-nous vers la fin des entreprises et de la création d’emplois ?

17 Sep

Je viens de lire un article très intéressant et qui fait réfléchir sur la place que le numérique prend aujourd’hui dans l’entreprise et sur l’emploi. Edité sur le blog « L’atelier de l’emploi » qui est un blog de décryptages, d’analyses et de solutions pour l’emploi, géré par Manpower Group, cet article nous livre ici un compte rendu des ateliers et conférences portant sur l’avenir du travail, organisés dans le cadre de Futur en Seine 2013.

Quelle place pour l’entreprise dans un monde où le virtuel prime ?

Cet article fait réfléchir sur les enjeux du numérique pour l’emploi et les entreprises. Dès les premières lignes, il stipule que  « le numérique déstabilise  les fondations » des entreprises en remettant en question toute son organisation, à la fois au niveau des relations humaines et des outils de production. Désormais, les nouvelles technologies ne sont plus des outils au service de l’entreprise mais au contraire des nouveaux moyens de production. C’est à se demander si le travail ne va pas finir totalement déconnecté de l’entreprise. Et si les technologies sont elles-mêmes capables de produire, qu’en est-il de la place de l’emploi dans les entreprises ?

Des machines à la place des humains ?

A l’heure du tout numérique et des nouvelles technologies qui prennent petit à petit la place des salariés dans les entreprises, de nombreuses réflexions ont émergé sur la situation future de l’emploi. Comme énoncé dans l’article, « avec le numérique, tout s’automatise progressivement, ou presque : les caissières de supermarché s’effacent, les ouvriers se font rares, les voitures sans conducteurs et articles écrits par des robots deviennent une réalité ».

Dans ce sens, deux exemples sont présentés : celui de Kodak et ses 140.000 salariés qui croulent sous les dettes, à l’inverse d’Instagram et de ses 13 salariés, des géants du numérique tels que Google, Microsoft, Apple, Facebook, ou encore Intel qui emploient aujourd’hui  150 à 200.000 personnes à eux tous quand, General Electric compte à elle seule 300 000 salariés.

Certains pensent que les technologies vont détruire l’emploi et bouleverser nos économies en générant une automatisation généralisée de l’emploi. Pour d’autres, le numérique peut être facteur de création d’emploi « comme le veut la théorie de la destruction créatrice de Schumpeter ». De nouveaux emplois encore méconnus pourraient faire leur apparition et remplacer les emplois qui aujourd’hui, deviennent obsolètes.

Et vous qu’en pensez-vous ? Le numérique va-t-il détruire les emplois et rendre l’entreprise désuète ?

Claire Leduc – Formatys 

Suivez-nous sur Twitter ! @formatys

Lire l’article ici : http://www.manpowergroup.fr/le-futur-du-travail-dans-lentreprise-22-sans-lentreprise/