Le Manifeste au bureau de Claire Faÿ

28 Avr

On se doit d’être politiquement correct au travail. Si l’on disait tout ce que l’on pense, sans filtre, la vie de bureau serait infernale. Et pourtant il est essentiel d’y exprimer son ressenti, d’être entendu. Entre le «politiquement correct» et ce que l’on «aimerait dire», il y a parfois un décalage, voire une opposition totale. Comment supporter ces situations considérées comme normales, mais ressenties comme dérangeantes, parfois violentes?

ImagePar le jeu et l’humour, on peut se permettre de dénoncer impunément certaines situations, nommer une injustice et ré-insuffler la confiance. «Je suis d’accord avec votre idée puisque c’est la mienne», «on travaille main dans la main»  «n’oubliez pas de me cirer les pompes»…

Image

Le microcosme du bureau contient un ensemble d’humains avec leur panel d’émotions, on peut y cristalliser ses espoirs, ses attentes, ses peurs, on y retrouve toujours quelques nuisibles qui faussent la fluidité de l’information. Il suffit parfois d’un seul nuisible pour flétrir et figer le bon fonctionnement d’une entreprise, il est important de mettre alors un peu de sang neuf dans l’entreprise… Avec 109 tracts à détacher & afficher pour dire tout ce que l’on pense à tous ses collègues, Manifeste au bureau propose une nouvelle forme de communication par l’image et le jeu afin de désarmer les tensions et de travailler dans une meilleure harmonie collective. Il contient des tracts de revendication, mais aussi des tracts positifs et gratifiants à utiliser sans compter «on ne baisse pas les bras», «beau travail d’équipe»…

Image

Manifeste au bureau, un livre, un mouvement à rejoindre sur http://manifesteaubureau.com/

Une Réponse to “Le Manifeste au bureau de Claire Faÿ”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Manifeste au bureau de Claire Faÿ | Tra... - 9 mai 2014

    […] On se doit d'être politiquement correct au travail. Si l'on disait tout ce que l'on pense, sans filtre, la vie de bureau serait infernale. Et pourtant il est essentiel d'y exprimer son ressenti, d'être entendu.  […]

    J'aime

Commentaires fermés