Gestion du stress au travail : l’approche de la sophrologie

8 Sep

Ateliers bien-être, formations en gestion du stress, séances de relaxation… la sophrologie s’invite de plus en plus en entreprise autours de différentes problématiques.
Une des demandes les plus fréquentes concerne la gestion du stress au travail, qui est devenue un enjeu majeur pour l’entreprise et un des domaines d’action de prédilection de la sophrologie.

Proposant un ensemble de techniques de respiration, de relaxation, de concentration, de pleine conscience, de projections, quelle est l’approche de la sophrologie dans la gestion du stress ?
Différentes réponses peuvent être avancées en fonction de la demande spécifique de l’entreprise, du contexte, des contraintes et de la culture d’entreprise. Je vous propose d’aborder ici cette question de manière générale, en nous intéressant à la définition du stress par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail.

paris lille

Le stress selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail

Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail :

Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a des ressources pour y faire face.

En d’autres termes, un état de stress au travail se produit lorsqu’on estime ne pas avoir les capacités nécessaires pour répondre aux exigences habituelles ou exceptionnelles de la vie professionnelle.

Cette définition présente donc deux aspects dans l’apparition du stress, susceptibles de former deux leviers d’action sur lesquels agir :
– La perception des contraintes de l’environnement
– La perception de ses ressources
Un programme en sophrologie proposera la pratique et l’apprentissage d’une progression de techniques jouant sur ces deux variables.

Étape préalable : Apprendre à décompresser

Un cycle de séances de sophrologie dédiées à la gestion du stress commencera souvent en abordant des techniques de respiration, de relaxation et de lâcher-prise de base, avec comme objectifs d’apprendre à se détendre physiquement et mentalement et à retrouver un état de calme et de bien-être.
Les participants peuvent ainsi s’approprier des premiers outils pour désamorcer un stress qui monte, mais aussi pour évacuer la pression et les tensions accumulées pendant la semaine.

sophrologie lille

Changer son regard sur les contraintes de l’environnement

Les « contraintes de l’environnement » sont inhérentes à chaque activité (échéances, objectifs, diverses exigences, travail en collaboration et parfois en dépendance avec d’autres personnes…). Leur perception par les employés ont comme origine des faits concrets, mais comme toute perception, elles ont une part de subjectivité et leur impact en terme de stress va aussi dépendre de la manière de les appréhender.

La sophrologie permet d’apprendre à prendre du recul sur ces contraintes qui sont parfois perçues de manière accentuée.
Des techniques de pleine conscience (de soi, de sa position, des ressentis du corps…), et de concentration sur l’instant présent vont permettre de lâcher les ressassements de pensées anxiogènes qui s’invitent quand le stress survient. Cette prise de recul va aider à minimiser l’ampleur et l’impact émotionnel des stresseurs extérieurs, pour pouvoir y réagir avec plus de calme et d’efficacité.
L’approche phénoménologique des techniques – apprendre le temps de la séance à observer sans mettre d’étiquette, sans mentaliser – va progressivement amener à percevoir l’environnement tel qu’il est, sans en exagérer les contraintes.

Mieux percevoir ses ressources et améliorer la confiance en soi

D’autres techniques, dites « de futurisation » peuvent par la suite être abordées et transmises. Elle consistent notamment à prendre conscience de ses ressources et à se projeter favorablement et en confiance dans des situations redoutées.
A l’instar des techniques de préparation mentale utilisées par les sportifs de haut niveau, ces exercices permettent de se sentir acteur et en possession de ses capacités et de s’ancrer dans un déroulement positif d’événements, de prendre confiance en soi, de se sentir plus serein face à différentes situations.

Pour résumer…

La sophrologie contribue – pour reprendre les termes de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail pour définir le stress – à rétablir un meilleur équilibre entre la perception qu’une personne a de ses ressources vs. celle qu’elle a des contraintes de son environnement.
Elle apporte des outils pour décompresser, mais aussi pour améliorer la confiance en soi, tout en apprenant à prendre du recul sur les facteurs stressants et ainsi à minimiser leurs impacts.

En aidant à développer les capacités nécessaires pour faire face au stress, la sophrologie s’inscrit comme un outil efficace de prévention secondaire, en complément d’actions de prévention primaire servant à réduire les sources du stress.
Formations en gestion du stress et ateliers de relaxation sont d’ailleurs recommandés par le rapport sur la prévention des risques psychosociaux commandité par le ministère du travail (Nasse et Légeron)1.

Léa Lapôtre
Sophrologue Praticienne RNCP

Retrouvez l’ensemble des offres de l’auteure ici et

1 Rapport sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psychosociaux au travail, Philippe Nasse et Patrick Légeron, 2008

Crédits photos :
Creative commons on Flickr
StressAlan Cleaver
Stress and sleepKroszk@