Le numérique, un accélérateur d’humanité : réflexions …

Le digital fait bouger les frontières temporelles et les espaces de travail

Comment le digital peut permettre de redonner du sens à la présence ? L’outil digital favorise une disponibilité qui n’est plus liée à ma présence dans les locaux de l’organisation. Il permet de créer et d’autoriser des lieux de travail au service de la performance du collaborateur et de l’organisation. La solution numérique et la solution organisationnelle vont ainsi de pairs en pensant l’outil comme levier de disponibilité.

 

Le digital confronte la transversalité des flux d’information à la pyramide des organisations.

  • La croissance informationnelle nuit à sa qualité
  • L’information détenue par le manager, source de pouvoir est remise en cause par l’accessibilité de l’information grâce au digital.

 

Le digital peut-être un facilitateur de transmission de l’information, car il est plus rapide de lire que de parler. Quel est la valeur ajoutée du management dans la cascade d’information ? Le présentiel devrait être privilégié pour agiter la créativité, la gestion des tensions et se centrer ainsi sur les personnes et redonner du sens à la présence.

 

Pour penser la question de la déconnexion, il faut penser la question de la connexion.

equipement

Doit-on parler de droit à la déconnexion ou doit-on prévenir de l’hyperconnexion par le développement de e-comportements.

Pour cela, questionnons notre rapport à la technologie :

  • Fusionnel : comportement centré sur la technologie ; c’est mon moyen de communication
  • En fonction de la cible : comportement centré sur l’homme ; choix en fonction de mon interlocuteur
  • En fonction de l’information : comportements centrés sur les messages ; choix en fonction du contenu que je dois transmettre.

 

Pour se prémunir de solutions trop techniques, rappelons-nous que la déconnexion aux outils n’est pas un gage de déconnexion intellectuelle.

Le digital éclaire les comportements managériaux et la culture d’entreprise : c’est un booster du réel

Une bonne utilisation du digital, nécessite donc des règles de fonctionnement d’équipe claires et coconstruites. Créer des plages horaires de déconnexion revient à s’engager dans une démarche coercitive, palliative des règles du jeu non définies dans l’équipe et donc déresponsabilisant. Voulons nous mettre des « Radars automatiques » ou prévenir par des e-comportements adaptés.

Accompagner les transformations digitales, haut de l’iceberg, commence par l’accompagnement des transformations organisationnelles et managériales.

Le digital black mirror ou bright mirror ? Les gardes fous : le sens, les valeurs, la mission de l’organisation pour un usage conscient de la technologie.

 

Carine Carbonnaux

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑