Tag Archives: bien-être

Le Bien-être au travail a enfin son salon !

6 Mai

Le constat est clair,

Nous évoluons depuis de nombreuses années dans un monde où le lieu de travail est bien souvent devenu un facteur de stress, plus que de productivité ou d’épanouissement.

Quelque soit leur taille, toutes les entreprises sont aujourd’hui à la recherche d’un bien-être retrouvé. En effet, le sujet est vital. Dans une conjoncture tendue où l’avenir s’avère difficile à décrypter, l’harmonie au travail semble être un levier de compétitivité et d’attractivité essentiel.

Conscient de cet enjeu, nous avons créé VITÆLIA, le 1er salon dédié au « Bien-être dans l’entreprise ». Oui, vous avez des solutions et elles sont nombreuses !

Ici, Directions, Ressources Humaines, Managers et Salariés viennent vous trouver pour inventer grâce à vous le lieu de travail de demain.

Dès lors, pour profiter de cette opportunité, nous vous donnons rendez-vous les 27 et 28 mai 2014 au Palais des Congrès, Paris Porte Maillot !

encart vitaelia

L’équipe Vitelia

Le lean management mis en question

6 Nov

Déployé à partir des années 1980 et inspiré du système de production de Toyota, le lean s’est largement propagé en revendiquant l’amélioration des conditions de travail à travers l’ergonomie des postes, le management de proximité et l’expression des salariés.

Modèle d’organisation du travail très répandu, le lean vise la performance de l’entreprise tout en prenant en compte les salariés. Cependant, certains acteurs et observateurs de la santé au travail pointent la nécessité de mettre en place une réflexion sur la santé des salariés parallèlement à la mise en place du lean. Ces points de vue sont-ils justifiés ?

 Les promesses du lean management

De nombreuses entreprises françaises ont déjà adopté le lean. Rechercher la performance tout en donnant plus de crédit aux salariés séduit aujourd’hui les managers car le lean management c’est avant tout permettre aux managers d’être à l’écoute des équipes et d’introduire davantage de consultations des salariés au travail. Donner davantage de poids aux salariés et favoriser l’information ascendante permettraient ainsi de favoriser le bien-être des employés. Le lean peut donc être facteur de performance et de bien être au travail.

Des avis divergents

 Aujourd’hui, le lean management fait débat. D’un côté, il y a ceux qui voient le lean comme étant porteur d’opportunités sur les conditions de travail et l’implication des salariés à travers leur participation à la vie d’entreprise. D’autre part, certains pointent du doigt les risques inhérents à sa mise en place : la recherche de réduction des coûts qui augmente la cadence, la plus grande division du travail et l’augmentation des cas de troubles musculosquelettiques (TMS) ou de risques psychosociaux (RPS) observée par des médecins du travail après la mise en place d’une organisation Lean.

Parmi ces divers avis, il est donc difficile d’établir une conclusion car une chose est certaine, le lean est paradoxal. Et vous, pensez-vous qu’il répond à une démarche de qualité de vie au travail ?

 Pour en savoir plus : http://www.anact.fr/portal/page/portal/web/publications/NOTINMENU_affichage_document?p_thingIdToShow=34537611

Claire Leduc

 

Les solutions pour la qualité de vie au travail

24 Juil

Le 4 juillet dernier, Formatys a fêté ses 10 ans avec ses plus fidèles clients. Nos invités ont participé à un atelier sur le sens des mots, des maux et des solutions d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

201307-10ansFormatys-540

Troisième restitution de la production : les solutions pour la QVT (3/3)

Les grandes tendances

Ce qui est intéressant, c’est que la grande majorité des solutions proposées pour demain, ne demande pas de grands investissements financiers. Ce n’est pas d’abord une question d’argent, mais une question de posture.

Ces solutions reposent prioritairement sur des comportements à promouvoir. Elles illustrent également le principe de co-responsabilité qui seul permet d’avancer concrètement. Elles concernent :

  • les dirigeants qui doivent donner l’impulsion,
  • les managers qui doivent développer les bonnes pratiques managériales et communicationnelles,
  • ainsi que les collaborateurs qui doivent avoir des pratiques communicationnelles fonctionnelles et de coopération.

Il s’agit d’être bien conscient que l’une des composantes clé de la performance économique et de la différenciation concurrentielle, c’est la qualité de vie au travail. Cela est d’autant plus essentiel que la QVT impacte fortement des enjeux essentiels pour l’entreprise :

  • l’engagement des personnes,
  • l’ouverture au changement,
  • l’innovation,
  • l’appétence à la formation,
  • la qualité de la communication,
  • le climat social,
  • le service au client,
  • la rentabilité,
  • le développement durable de l’entreprise.

Lire la suite

Le management éthique : pourquoi et comment nous devons concilier bien-être et performance ?

4 Mar

dessin 2

Dans son dernier ouvrage, Le travail : un mal français ? Entre désir, plaisir, souffrance et suicide : le pire est-il à venir ?, Marc Forget nous explique  que l’un des défis majeurs de notre société est de concilier le bien-être des salariés avec l’efficacité, la compétitivité et la performance.

Comment le « management éthique » peut-il aider à refonder et consolider le pacte de confiance et d’association entreprise/salariés ? Comment mobiliser l’énergie des acteurs pour une réussite collective ? Lire la suite

Stress au travail : les Suisses aussi !

20 Avr
Le village de Aarau en Suisse - Crédit Flick par bingisser

Le village de Aarau en Suisse - Crédit Flick par bingisser

Selon une récente étude, un tiers environ de la population suisse active se dit fréquemment ou très fréquemment stressée au travail. Des chiffres en augmentation de 30 % en dix ans.

Mais… où est passée la sérénité si propre aux suisses ?

Lire la suite

Google une entreprise attentive au bien-être de ses salariés !

15 Fév

Certaines entreprises l’ont compris depuis longtemps : prendre soin de ses employés, c’est payant.

Crédit : Yang and Yun's Album - Flikr

Google une entreprise attentive au bonheur de ses salariés et à leur créativité !

Rien de mieux pour augmenter la productivité d’une entreprise, réduire l’absentéisme et les accidents de travail. Lire la suite

Une société où on a supprimé l’ennui et la rêverie…..

3 Août

Pour la sortie de son dernier ouvrage La dictature de l’urgence, Gilles Finchelstein donne quelques repères et pistes pour mieux comprendre le phénomène de l’accélération de la vie en France.

Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, directeur du groupe Euro RSCG Worldwilde, principale filiale d’Havas, et auteur de "La dictature de l'urgence" (Editions Fayard, paru le 12 janvier 2011), est l’invité d’Audrey Pulvar dans le 6/7 de France Inter

Invité d’Audrey Pulvar dans le 6/7 de France Inter, Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès, directeur du groupe Euro RSCG Worldwilde, principale filiale d’Havas

Repères sociologiques :
  • Nous disposons de 4 fois plus de temps en dehors de notre travail qu’il y a un siècle sur une échelle d’une vie. Pourtant notre rapport au temps est souvent plus subi que choisi : Chaque instant doit être occupé quitte à faire plusieurs choses à la fois… le temps est saturé.
  • En vingt ans, 5 fois plus de salariés se plaignent de l’intensification du travail, soit 25% aujourd’hui.
  • La procédure d’urgence utilisée pour de nombreux votes de lois est en contradiction avec le rythme nécessaire aux décrets d’application, ce qui instaure un décalage entre la décision et la mise en application.
  • L’extension des temps de transport entre domicile et lieu de travail est-elle devenue une des plus grandes injustices sociales ?
  • Quelle relation établir entre la consommation de psychotropes (pour laquelle la France est en tête) et la dictature de l’urgence ?
Pistes à explorer :
  • Maîtriser son rapport au temps en prenant de la distance avec la technologie
  • Inventer un droit à la déconnexion
  • Créer individuellement et collectivement des espaces de décélération…..
Réflexion personnelle : Et pourquoi pas animer une séance de Tai Chi Chuan cet été sur le lieu du travail  pour prendre conscience de son corps tout en expérimentant la lenteur…  et laisser d’urgence se reposer notre mental ?

Virginie David Cosme

Prendre conscience que votre corps : un simple exercice

8 Juin

Parler en public, en face à face ou au téléphone demande à notre corps de s’exprimer !

Je vous propose un exercice amusant qui permet de prendre conscience que votre corps vous aide à vous exprimer et à trouver la bonne intention. On peut le faire seul, si on a peur du ridicule ; à deux ou plusieurs et c’est le fou rire assuré !

C’est parti…

Répétez la phrase suivante en suivant les indications ci-dessous :

« Who do you think you are, to come in here like this ? »

Imaginez que votre bouche se situe :
  1. au-dessus de votre tête, tel qu’un elfe (la voix devient aigüe)

  2. dans la poitrine, et vous êtes la Castafiore (la voix devient autoritaire)
  3. au niveau du bassin, et c’est la Duchesse digestive qui parle (la voix devient sensuelle)
  4. sur vos pieds, comme le chanteur d’opéra à la voix de basse (la voix devient mystérieuse)

Aidez-vous du corps et des bras pour dire la phrase, tout en visualisant la partie de votre anatomie qui parle !

Anne Petit-Raybaud

En mode collaboratif, objectif Zéro-mail !

21 Mar

Devenir d’ici trois ans une entreprise “zéro e-mail” en abandonnant l’envoi d’emails entre collaborateurs : tel est l’objectif d’Atos Origin !

De quoi s’agit-il ?

A la place des mails, proposer à tous les collaborateurs des applications collaboratives dédiées pour une meilleure communication ainsi que l’utilisation des réseaux sociaux.

Pourquoi ?

Pour renverser la tendance à produire massivement des données qui polluent l’environnement de travail et qui empiètent sur les vies privées.

Deux constats sont à l’origine de l’idée :

  • d’une part, le volume d’e-mails échangés  est insoutenable. Les managers passent de 5 à 20 heures par semaine à lire et écrire des e-mails.
  • d’autre part, ils utilisent déjà plus les réseaux sociaux que les moteurs de recherche, et passent 25% de leur temps à y rechercher de l’information.

Une action « à 3 ans » qui s’inscrit dans le programme de “bien-être au travail” lancé en 2009 avec le but de devenir un des meilleurs endroits où travailler («best place to work»). Atos Origin met en œuvre de nombreuses initiatives visant à améliorer la communication et le partage d’information au sein de l’organisation.