Tag Archives: communication

Les mots du travail

19 Juil

Le 4 juillet dernier, Formatys a fêté ses 10 ans avec ses plus fidèles clients. Nos invités ont participé à un atelier sur le sens des mots, des maux et des solutions d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

201307-10ansFormatys-208

Première restitution de la production : le sens des mots (1/3)

Les grandes tendances

  • Evolution vers une posture de leader/coach, porteur d’une vision et de sens ;
  • Un leader/coach entraîneur/ mobilisateur, développeur des personnes;
  • Plus de monopole du savoir, de la compétence pour le responsable. Il doit souvent diriger des personnes plus expertes que lui. Il doit donc jouer de plus en plus sur les leviers participatifs et délégatifs.

On évolue vers plus de participation, d’association, de développement de l’autonomie et de la responsabilité, ce qui n’enlève rien à l’exigence de résultat.

La capacité à communiquer devient une compétence clé. Reconnaître les interactions internes et externes, accepter de naviguer dans un monde complexe deviennent des postures incontournables. Le respect réciproque et le principe d’altérité doivent de plus en plus fonder les relations professionnelles. Elles doivent se caler sur une confiance partagée entre l’entreprise, ses managers et ses collaborateurs.

La fragmentation des parcours professionnels suppose de plus en plus d’avoir à négocier et renégocier des deals de collaboration bons pour l’ensemble des parties. Concilier les objectifs économiques avec la qualité de vie au travail, devient une condition clé de la performance de l’entreprise. Le bien-être des personnes favorise l’engagement et la productivité.

Acquérir, entretenir, actualiser les compétences permettront l’employabilité durable dans l’entreprise ou plus largement sur le marché. Le souhait est de donner au terme DRH, le « R » de Relations (qualité des) et de Ressources (développement des Ressources humaines, comme axe stratégique de l’entreprise).

Il faudra aussi intégrer positivement :

  • la dynamique incontournable de changement en devenant acteur/auteur/co-auteur du changement via l’innovation,
  • le principe d’incertitude via les démarches de pilotage.

Les données brutes

HIER

AUJOURD’HUI

DEMAIN

Chef /patron Autorité attribuée Manager parfois leader/ leadership
Autorité reconnue
Leader/coach Autorité naturelle
Le chef décide seul Le manager associe à certaines décisions Le leader décide là où c’est de son ressort ; il associe le plus possible aux décisions et délègue la prise de décision chaque fois que possible
Top/down
Directif/autoritaire/
Paternaliste
Militaire
Posture d’obéissance demandée
Transversalité
Participatif
Délégatif
Développement de l’association, de la prise d’initiatives et de l’autonomie
Contrôle méfiance Contrôle confiance Autocontrôle
Evaluation partagée
Contraindre Motiver Réalisation de soi
Information et monologue
Parole, expression empêchée
Communication/ dialogue Communication/ dialogue
Approche analytique Approche systémique  Approche systémique
Accepter la complexité,
les paradoxes
Respect demandé au collaborateur Respect réciproque Respect réciproque Reconnaissance de l’altéritéEcoute réciproque
Confiance empêchée Confiance accordée Confiance réciproque
Fidélité Loyauté Contrat gagnant/ gagnant
Résultats Objectifs et évaluations individualisés
Performance
Productivité
Rentabilité
Primauté/pression du court terme
Redonner une dimension plus collective aux objectifs
Intégrer des objectifs de QVT
Poste Missions Missions
Portefeuille de compétences
Formation initiale Formation continue Apprendre à apprendre
Chef du Personnel DRH DRH
Stabilité
Continuité
Prévisibilité
Changement
Ruptures
Adaptation
Mobilité
Incertitude
Innovation
Flexibilité
Incertitude intégrée

Marc Forget, consultant coach senior des pratiques managériales

A suivre prochainement sur notre blog les 2ème et 3ème partie de notre restitution sur  :

  • les maux au travail,
  • les solutions pour intégrer la qualité de vie au travail

La communication collégiale : Comment définir les enjeux d’une prise de parole pour gagner en impact?

27 Juin

En entreprise, les orateurs et les publics sont souvent confrontés à des problématiques bien connues : des réunions, des briefs et autres prises de parole collégiales non captivants, un public qui se distrait et décroche. L’orateur se sent donc en situation délicate.

Notre consultante en communication et management, Elodie Le Guen, nous explique la nécessité de bien définir les enjeux et l’objectif de chaque prise de parole afin de captiver l’auditoire.

Postulat N°1 : Le public est exigeant, il faut savoir captiver son attention aux premiers instants.

Postulat N°2 : Tout discours doit être adapté au public sinon il y aura un décalage entre le contenu et l’auditoire. L’orateur est alors en situation d’inconfort.

Postulat n°3 : Ecouter demande un effort, ce que l’on sous-estime souvent. Dans une logique d’entreprise où le temps de chacun est précieux, accorder son écoute à un orateur représente un effort supplémentaire.

Dès le début d’une prise de parole, l’orateur doit poser le cadre et expliquer son enjeu  afin de crédibiliser le contenu. Grâce à une accroche pertinente, il doit démontrer à son public l’intérêt de la communication : pourquoi nous sommes ici et quel est l’enjeu de son discours ?

Ainsi, la définition de l’enjeu et de l’objectif assure la cohérence du discours, lui donne du sens et favorise l’appropriation et l’implication de l’auditoire.

Afin de créer une cohésion d’équipe et de rendre son discours attrayant il faut bien cerner les attentes de son public et comprendre ses exigences. Dès lors, avec une préparation du discours en amont, il sera plus facile d’associer le public à son discours, de le convaincre et de le faire adhérer au projet.

Imaginons un responsable RH qui doive présenter le dispositif de formation à une assemblée de managers. S’il présente cela de façon descriptive, tout le monde va décrocher au bout de 5 minutes. En revanche, s’il travaille son accroche et annonce par exemple : « nous donnons tous les ans, x milliers d’euros à nos concurrents pour les rendre performants », il se donne toutes les chances d’être écouté.

Et de poursuivre : « l’argent que nous n’utilisons pas pour former nos équipes, reste dans le pot commun de l’OPCA et peut être utilisé par nos concurrents ». Pour enfoncer le clou, il peut ajouter : « je vous rappelle que parallèlement à ça tous nos commerciaux ne sont pas à ce jour bilingues, que tous les opérateurs ne sont pas formés aux gestes et postures etc. »

Maintenant, il peut expliquer de façon très simple, comment les managers peuvent contribuer à la formation des équipes.

Le manager a créé les conditions nécessaires pour accrocher son auditoire. Désormais, il y a beaucoup de chance pour qu’il soit écouté !

Formatys

Claire Leduc

Enregistrer un clip d’entreprise, créativité et prise de risque

28 Fév

Chez Formatys, le parti-pris est celui du décadrage, de la créativité et de la prise de risque pour Mieux Vivre au Travail.

Un défi aligné sur notre cœur de métier Lire la suite