Tag Archives: génération Y

La génération Y, les genY, les Yers (prononcez whyers) … ça bouge dans l’entreprise !

13 Nov

Ah les jeunes et cette génération ultra connectée… Désengagée pour certains, irrespectueuse pour d’autres, la génération Y est certainement bien différente des autres. Mais, qu’en dîtes-vous si on mettait, le temps d’un instant, les clichés de côté et que nous réfléchissions enfin à la vraie valeur de la génération Y pour l’entreprise ?

L’ensemble des idées présentées fait suite à la conférence Montres et Cie menée par The Boson Project, le 8 novembre 2013.

Retour à la source, pourquoi parle-t-on autant de la génération Y ?

La première raison vient simplement du fait qu’elle fait partie intégrante d’une révolution : l’avènement du numérique. Les Yers ont un nouveau rapport au monde et à l’environnement auquel l’ancienne génération n’était pas confrontée. C’est la première génération qui perçoit très clairement le futur plus sombre que le passé. Elle dispose d’un nouveau contexte économique mondial et de nouveaux outils pour prendre sa place. Les Yers vivent avec un nouvel espace de vie : la planète monde. De même, et on ne peut pas y échapper, la nouvelle génération ne parle même plus la même langue. Vous avez peut-être déjà même entendu ou prononcé ces nouveaux termes : « Il m’a Poké, je retweet,  je l’ai vu sur son mur, j’ai tout sur mon cloud, je te forward » … Agaçant, incompréhensible, drôle ? Chacun son jugement.

Finalement, c’est une génération hors du commun et la première génération postmoderne qui vit avec une nouvelle vision du monde et du monde de l’entreprise. Certains parlent d’une génération désillusionnée mais pour d’autres, elle est au contraire très pragmatique. Ce sont ce point de rupture et cette entrée dans la nouvelle ère qui font que le cycle classique des générations est rompu et que la génération Y est si particulière.

Génération Y : quelques chiffres

– 50% de la population mondiale a moins de 30 ans.

– Les Yers sont au nombre de 13 millions en France aujourd’hui.

– Dans 10 ans, la génération Y et la génération Z confondues seront majoritaires dans l’entreprise.

Ainsi, les comportements perçus aujourd’hui comme marginaux deviendront une norme.

La génération Y et le monde de l’entreprise

La jeune génération a beaucoup de stéréotypes sur le monde de l’entreprise et sur elle-même. Il y a une certaine inéquation entre ce qu’elle est et ce qu’est l’entreprise. Ainsi, beaucoup de jeunes de la génération pensent que leur profil et le fonctionnement de l’entreprise sont incompatibles : leur rapport à l’entreprise a changé.

Au temps des baby boomers, le contrat passé avec l’entreprise engageait un certain accompagnement de la personne durant toute sa carrière dans l’entreprise. Le modèle était hiérarchique et linéaire. Puis, la génération X qui a connu la crise la première, a vécu un premier changement : une carrière moins linéaire car effectuée dans plusieurs entreprises avec pour levier, l’employabilité. Au contraire, la génération Y n’a pas envie de progression linéaire de carrière et envisage ses expériences professionnelles sur le court terme.

Alors qu’est-ce que l’entreprise va pouvoir proposer pour l’attirer et la retenir ?

La génération Y porteuse d’un nouveau modèle d’entreprise

Selon les stéréotypes de la génération Y, quelles solutions envisager dans le management et l’organisation des entreprises ? Voici quelques éléments de réponses :

La génération Y est ultra connectée : toujours sur les réseaux sociaux, elle produit sans cesse du contenu, de la collaboration et quelque part des œuvres collectives. => Ceci un levier intéressant à exploiter en entreprise. L’ouverture aux collaborateurs est devenue un point d’orgue de l’organisation  des entreprises.

Les jeunes veulent « Kiffer » la vie : ils ne veulent pas subir le travail et veulent du « fun » dans leur quotidien. => Les entreprises doivent penser à la transversalité des métiers et des missions ainsi qu’à la mobilité dans leurs structures (échanges de postes, télétravail…).

La génération Y est irrespectueuse : la génération est moins respectueuse dans le rapport au statut que les autres générations. Par contre, elle respecte les compétences. Elle ne refuse pas la hiérarchie et, au contraire, reconnaît le leadership et l’approuve. => Il peut être intéressant de jouer sur la soif d’apprendre des jeunes et la transmission du savoir à travers le mentorat croisé. Les jeunes savent qu’ils ont beaucoup à apprendre des autres générations mais qu’ils peuvent aussi beaucoup leur apporter.

La génération Y est paresseuse : elle veut juste travailler mieux et ne pas se sacrifier pour le travail. Les horaires fixes et le présentéisme sont révolus ! Mais passer moins de temps incite à travailler mieux, à être efficace et efficient. Il faut donc davantage adapter le travail aux performances de chacun.

Aujourd’hui s’observe un mouvement de fond des modèles traditionnels de l’entreprise. Alors que la plupart des entreprises sont encore sur des modèles rigides et de process, la vitesse à laquelle vont les évolutions amène une confrontation dans l’organisationnel et la stratégie des entreprises. Ainsi, celles-ci vont devoir répondre à la norme de la génération Y afin de glisser doucement vers ses valeurs. Au-delà de porter un jugement parfois infondé sur cette génération, il est avant tout nécessaire de la considérer à sa juste valeur et de capitaliser sur ses capacités qui feront le futur des entreprises.

Claire Leduc

Faire de l’intergénérationnel une opportunité pour les entreprises

11 Oct

BOnnesPratiquesTrop souvent les différentes générations qui, aujourd’hui, se retrouvent à travailler ensemble sont comparées et opposées. Dans cet article, conçu en collaboration avec Claire Lesaffre, consultante en ressources humaines, nous avons voulu démontrer qu’il n’y a pas lieu de faire une confrontation entre les générations plus âgées et la nouvelle génération. Si elles sont différentes, il faut aujourd’hui que les entreprises acceptent le changement et arrivent à tirer le meilleur parti de chacune des générations.

Le monde bouge, la durée de vie s’allonge, les nouvelles technologies révolutionnent le monde de l’entreprise. Désormais ce sont les seniors, la génération X et la génération Y qui cohabitent sous le même toit !

Chacune d’elle possède ses propres valeurs et une approche différente du travail en entreprise. Comment conjuguer toutes ces sensibilités tout en faisant grandir l’entreprise ?

 Des générations bien différentes ….

Les baby-boomers, la génération X (35-50 ans), la génération Y (20-35 ans) et la génération Z (moins de 20 ans) sont autant de catégories qui se retrouvent à travailler ensemble malgré les différences d’âge, d’expériences professionnelles, de culture et d’approche du monde de l’entreprise.

En effet, si les seniors, ont généralement connu le plein emploi, la génération X a en revanche connue la crise économique. La génération Y est, quant à elle, celle de la mondialisation, de la multiculture et de la révolution numérique. Ces jeunes sont très à l’aise avec les nouveaux outils et sont davantage préparés aux évolutions modernes. Ils auront donc plus de facilités à travailler dans un environnement multiculturel, en réseau et en dehors des frontières de l’entreprise.

Enfin, l’approche de la vie en entreprise est différente entre un senior, qui a généralement fait toute sa carrière dans la même entreprise et un salarié de la génération X, au sein de laquelle les collaborateurs sont nombreux à avoir occupé des postes dans différentes entreprises. Quant à la génération Y, qui évolue sur un marché de l’emploi en crise, elle est consciente qu’elle n’aura pas un parcours professionnel linéaire et pérenne. Elle a une vision très réaliste du marché où la concurrence est rude et où il faudra sûrement passer par plusieurs contrats à durée déterminée avant de décrocher un poste à durée indéterminée. Cependant, elle n’est pas désabusée : elle est prête à se battre pour réussir et faire face à ces difficultés. Les jeunes  qui veulent se démarquer se montrent souvent débrouillards et ont une capacité à sortir du cadre tout en restant motivés.

… A faire conjuguer ensemble

L’entreprise est bien consciente de ces différences et l’enjeu n’est donc pas d’opposer les générations mais plutôt de les faire avancer ensemble. Aujourd’hui, l’intergénérationnel est une affaire de management afin d’allier le potentiel de chaque génération et d’en tirer le meilleur. Pour cela, il est avant tout nécessaire d’éviter les incompréhensions et de favoriser un travail commun : une sorte de melting pot qui décloisonne les équipes, les valorise et développe les compétences.  Une manière finalement de faire travailler les collaborateurs  en harmonie et dans le partage de leurs compétences : l’expérience pour les plus âgés et la spontanéité pour les plus jeunes.

Claire Leduc

http://www.formatys.fr

Culture Y : une nouvelle « valeur » travail

5 Nov

La culture Y recouvre une mosaïque de situation. (Crédit Flickr par Leo Reynolds)

La « culture Y » est constituée de nouvelles aspirations et exigences, qui tournent en orbite autour des valeurs de plaisir, d’harmonie, de bonheur, équilibre et liberté. Lire la suite

Podcast de notre émission consacrée aux nouveaux rapports au travail

25 Sep

Comment l’Entreprise est-elle à même de répondre à une génération dont les besoins, mais aussi les attentes se sont complexifiées ? Quelles sont les nouvelles sources de motivation, de reconnaissance, d’épanouissement professionnel et personnel ?

Pour répondre aux questions que les entreprises et les salariés se posent, Formatys a organisé, le samedi 8 septembre, une grande journée de réflexion et d’échange avec ses partenaires sur le thème des nouveaux rapports au travail. A l’issue de cette grande journée une émission de radio spéciale a été consacrée à la relation des générations actuelles au travail et à l’Entreprise elle-même en pleine révolution (intégration, confiance, évolution).

Imaginée par Formatys et animée par Louis HAMELIN de Radio MOUSTIC

Avec la participation de Valérie MOREAU, Karen DEMAISON, Stephen BENSIMON, Yann-Maël LARHER, Benjamin CHAMINADE.

Concevoir sa radio d’entreprise c’est facile, n’hésitez pas à nous contacter 😉

La génération Y est adepte du BYOD !

21 Juin

BYOD ou « Apportez votre appareil personnel » en français – Image Flickr par Randy Rodgers

Plus d’un tiers des 20 à 29 ans serait prêt à transgresser la politique de l’entreprise interdisant l’utilisation d’appareils personnels au travail ou à des fins professionnelles, un phénomène qui pose de réels défis de Sécurité aux Systèmes Informatiques des Entreprises.  Lire la suite