Tag Archives: groupe

LEGO® Serious Play® : Une méthode originale pour répondre à une problématique d’entreprise

2 Août

2013-08-02_081852

LEGO® Serious Play® est une méthode originale qui permet de répondre à une problématique d’entreprise. Le concept est lancé au début des années 2000, à la suite d’une analyse menée par Robert Rasmussen au sein de la R&D de LEGO®.

Un exemple de workshop

Attablés par groupe de 5-6 personnes, les participants disposent d’un kit de LEGO : cubes, fleurs, échelle, bonhomme, drapeau… Ils reçoivent les règles de fonctionnement de l’atelier :

  • Etat d’esprit positif sur soi et les autres
  • Pas de jugement
  • Bienveillance
  • Confiance en soi

Voici la 1ère question posée à l’ensemble du groupe : « Individuellement, construisez la meilleure tour qui soit pour vous ». Quelques minutes plus tard, chacun est amené à expliquer sa construction. Les autres membres du groupe peuvent questionner sur l’utilité ou la fonctionnalité de telle ou telle pièce, sans jamais interroger la personne elle-même, ni porter de jugement ou d’interprétation sur le sens de la construction.

Une 2e question est posée : « Individuellement, construisez une caractéristique essentielle d’un facilitateur/manager ? ». Le groupe suit le même process que ci-dessus.

Lors de la 3e phase de travail, il est demandé aux participants de construire un paysage commun à partir des modèles individuels afin de « déterminer plusieurs caractéristiques d’un facilitateur/manager ». Il s’agit ici d’une phase de co-construction où chacun tient son modèle dans sa main, sans avoir le droit de déplacer celui des autres : le groupe élabore plusieurs scenarii afin d’aboutir à un storytelling.

Lire la suite

La communication collégiale : Comment définir les enjeux d’une prise de parole pour gagner en impact?

27 Juin

En entreprise, les orateurs et les publics sont souvent confrontés à des problématiques bien connues : des réunions, des briefs et autres prises de parole collégiales non captivants, un public qui se distrait et décroche. L’orateur se sent donc en situation délicate.

Notre consultante en communication et management, Elodie Le Guen, nous explique la nécessité de bien définir les enjeux et l’objectif de chaque prise de parole afin de captiver l’auditoire.

Postulat N°1 : Le public est exigeant, il faut savoir captiver son attention aux premiers instants.

Postulat N°2 : Tout discours doit être adapté au public sinon il y aura un décalage entre le contenu et l’auditoire. L’orateur est alors en situation d’inconfort.

Postulat n°3 : Ecouter demande un effort, ce que l’on sous-estime souvent. Dans une logique d’entreprise où le temps de chacun est précieux, accorder son écoute à un orateur représente un effort supplémentaire.

Dès le début d’une prise de parole, l’orateur doit poser le cadre et expliquer son enjeu  afin de crédibiliser le contenu. Grâce à une accroche pertinente, il doit démontrer à son public l’intérêt de la communication : pourquoi nous sommes ici et quel est l’enjeu de son discours ?

Ainsi, la définition de l’enjeu et de l’objectif assure la cohérence du discours, lui donne du sens et favorise l’appropriation et l’implication de l’auditoire.

Afin de créer une cohésion d’équipe et de rendre son discours attrayant il faut bien cerner les attentes de son public et comprendre ses exigences. Dès lors, avec une préparation du discours en amont, il sera plus facile d’associer le public à son discours, de le convaincre et de le faire adhérer au projet.

Imaginons un responsable RH qui doive présenter le dispositif de formation à une assemblée de managers. S’il présente cela de façon descriptive, tout le monde va décrocher au bout de 5 minutes. En revanche, s’il travaille son accroche et annonce par exemple : « nous donnons tous les ans, x milliers d’euros à nos concurrents pour les rendre performants », il se donne toutes les chances d’être écouté.

Et de poursuivre : « l’argent que nous n’utilisons pas pour former nos équipes, reste dans le pot commun de l’OPCA et peut être utilisé par nos concurrents ». Pour enfoncer le clou, il peut ajouter : « je vous rappelle que parallèlement à ça tous nos commerciaux ne sont pas à ce jour bilingues, que tous les opérateurs ne sont pas formés aux gestes et postures etc. »

Maintenant, il peut expliquer de façon très simple, comment les managers peuvent contribuer à la formation des équipes.

Le manager a créé les conditions nécessaires pour accrocher son auditoire. Désormais, il y a beaucoup de chance pour qu’il soit écouté !

Formatys

Claire Leduc

Des espaces conviviaux pour travailler autrement

20 Fév

La suite de notre compte rendu de la 10ème rencontre Actinéo “Performance au travail, et si ça commençait par les bureaux” qui se tenait le 16 février. La deuxième table ronde avait pour objet d’illustrer plus concrètement des chantiers mis en places dans des grandes entreprises. 

Deuxième table ronde Actinéo : A quelles conditions l’aménagement de l’espace de bureau peut-il être un facteur-clé de bien-être au travail ?

 Des espaces conviviaux pour aboutir à quelque chose qui fonctionne autrement…

Lire la suite